image-11
Texte de l'article intégral

La Minerve
28 janvier 1847

Bouchers et regrattiers demandent au Conseil municipale de réduire le prix des étaux


PROCÉDÉS DU CONSEIL DE VILLE

Lundi, 23 janvier, 1847.

Présent : Son honneur le maire ; les échevins Lunn, Bourret, Ferrier, Jodoin, Beaubien ; et les conseillers Perrin, Foome, Lyman, Gibb, Tully, Ward, Garrie, Connolly, Dutrenue, Dorwin et Larocque.

Plusieurs pétitions sont présentées, entr’autres une des marchands du voisinage de la place de l’ancien Marché-Neuf, demandant qu’il ne soit pas permis aux charretiers d’occuper cette place, que depuis une couple de perches au-dessus de la ruelle St. Amable jusqu’au Monument ; et une autre des propriétaires de la rue St. Constant, Quartier St. Louis, demandant au conseil d’adopter des mesures pour empêcher la reconstruction d’une aussi grande nuisance que la Fabrique de Savon et de Chandelle de M. Megorian, récemment incendiée. Ces pétitions sont référées au comité de la police.

Le comité des chemins fait rapport que pour élargir la rue Dalhousie, Quartier Ste. Anne, de la manière recommandée pas le comité des chemins, le 12 juillet 1841, il sera nécessaire de faire l’acquisition d’un terrain de 170 pieds sur 16, ou 2740 pieds en superficie ; et que les parties intéressées dans cette amélioration offrent d’avancer £100, comme don, et de donner à la corporation  des suretés de ces bons, rachetables en cinq ans, pour la baisance du prix d’achat. Pour être considéré à la prochaine séance.

Le comité des marchés présente un rapport recommandant de réduire les prix des étaux du marché Bonsecours, tel que demandé par les bouchers et les regratteurs. Pour être considéré prochainement.

Le même comité fait rapport que depuis le 25 août dernier, temps auquel il a pris le contrôle et la direction des travaux du marché Bonsecours, les sommes suivantes ont été dépensées, savoir :

Pour et à compte de la maçonnerie : Payé : £2277 16 11

                                                  Non-Payé :      22 17 11 ½  

                                                                         Total : £2301   4 10 ½

Pour et à compte du contrat à

la charpente :                                      Payé : £1167   4   1

                                                   Non-Payé :      898  7   1

                                                           Total : £2065 11  2 

Que, d’après un estimé fourni par le comité une dépense ultérieure de £691 10s sera nécessaire à compte du contrat de la charpente. Que pour que le comité puisse faire continuer les travaux, il sera nécessaire d’avoir les sommes suivantes :

Pour payer les dettes dues à compte de la maçonnerie : £22  7 11 ½

Pour payer les dues au contrat de la charpente : 898  7  1

Pour payer le montant probable de comptes déjà dûs, mais non reçus : 387 14 11 ½

Pour payer l’ouvrage nécessaire à compte du contrat de la charpente : 691 10  0

Total (courant) : £2000  0  0

            Il recommande donc qu’il soit fait une appropriation de ce montant.

Sur motion de l’échevin Beaubien, secondé pas le conseiller Footner, le rapport est adopté.

Le comité des marchés présente un autre rapport recommandant certaines modifications dans les règlements du marché à foin,   Adopté. 

 

PROCÉDÉS DU CONSEIL DE VILLE

Lundi, 23 janvier, 1847.

Présent : Son honneur le maire ; les échevins Lunn, Bourret, Ferrier, Jodoin, Beaubien ; et les conseillers Perrin, Foome, Lyman, Gibb, Tully, Ward, Garrie, Connolly, Dutrenue, Dorwin et Larocque.

Plusieurs pétitions sont présentées, entr’autres une des marchands du voisinage de la place de l’ancien Marché-Neuf, demandant qu’il ne soit pas permis aux charretiers d’occuper cette place, que depuis une couple de perches au-dessus de la ruelle St. Amable jusqu’au Monument ; et une autre des propriétaires de la rue St. Constant, Quartier St. Louis, demandant au conseil d’adopter des mesures pour empêcher la reconstruction d’une aussi grande nuisance que la Fabrique de Savon et de Chandelle de M. Megorian, récemment incendiée. Ces pétitions sont référées au comité de la police.

Le comité des chemins fait rapport que pour élargir la rue Dalhousie, Quartier Ste. Anne, de la manière recommandée pas le comité des chemins, le 12 juillet 1841, il sera nécessaire de faire l’acquisition d’un terrain de 170 pieds sur 16, ou 2740 pieds en superficie ; et que les parties intéressées dans cette amélioration offrent d’avancer £100, comme don, et de donner à la corporation  des suretés de ces bons, rachetables en cinq ans, pour la baisance du prix d’achat. Pour être considéré à la prochaine séance.

Le comité des marchés présente un rapport recommandant de réduire les prix des étaux du marché Bonsecours, tel que demandé par les bouchers et les regratteurs. Pour être considéré prochainement.

Le même comité fait rapport que depuis le 25 août dernier, temps auquel il a pris le contrôle et la direction des travaux du marché Bonsecours, les sommes suivantes ont été dépensées, savoir :

Pour et à compte de la maçonnerie : Payé : £2277 16 11

                                                  Non-Payé :      22 17 11 ½  

                                                                         Total : £2301   4 10 ½

Pour et à compte du contrat à

la charpente :                                      Payé : £1167   4   1

                                                   Non-Payé :      898  7   1

                                                           Total : £2065 11  2 

Que, d’après un estimé fourni par le comité une dépense ultérieure de £691 10s sera nécessaire à compte du contrat de la charpente. Que pour que le comité puisse faire continuer les travaux, il sera nécessaire d’avoir les sommes suivantes :

Pour payer les dettes dues à compte de la maçonnerie : £22  7 11 ½

Pour payer les dues au contrat de la charpente : 898  7  1

Pour payer le montant probable de comptes déjà dûs, mais non reçus : 387 14 11 ½

Pour payer l’ouvrage nécessaire à compte du contrat de la charpente : 691 10  0

Total (courant) : £2000  0  0

            Il recommande donc qu’il soit fait une appropriation de ce montant.

Sur motion de l’échevin Beaubien, secondé pas le conseiller Footner, le rapport est adopté.

Le comité des marchés présente un autre rapport recommandant certaines modifications dans les règlements du marché à foin,   Adopté.